Chaniwa (jardin de thé)

Les jardins de thé ont fait leur apparition à la période Azuchi-Momoyama (1573-1598). Les Chaniwa ou plus souvent appelés par les maîtres de thé Roji (allée empruntée pour ce rendre au pavillon de thé), sont réalisés dans des endroits très divers.

Le mot Roji (littéralement : « allée » en japonais), fait plus notion de passage entre le monde extérieur et l’univers du thé Cha no yu. Il invite les participants à un parcours destiné à une préparation mentale. Partant du principe que le jardin de thé a été aménagé pour répondre aux règles et au déroulement d’une cérémonie, il est difficilement envisageable pour un paysagiste de concevoir un jardin de thé sans posséder de bonnes notions concernant cette cérémonie.